Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA PULSATILE Pouls de récits fragmentés

Ces cavités

Nature et Culture
Ces cavités

Tu les as vues ces cavités ? C'est comme des croûtes sur le grain de ta peau. C'est de l'isorel qui isole mais ne permet pas de dormir au fond de soi-même. Moi, je t'aime depuis le fond de moi-même,  dans cet isolement qui me sied. Je pense tout le temps à toi. Pourrais-tu penser à moi ? Ah oui mais c'est vrai. Tu ne me connais pas. Pourrait-on se connaître ? C'est une idée que je lance là dans les vapeurs d'internet.  C'est du numérique,  accroche-toi Éric. Oui Je te vise la cheville. Organisons une rencontre fortuite. Et si c'était au bistrot ? C'est peut-être un peu trop tôt. Il faut qu'on soit raccords et d'accords sur le principe des accents circonflexes. Je crois bien que ça te vexe. Allez ne faisons pas l'hallu  et sauvons-nous. Qui l'eut cru ? J'ai envie de t'embrasser et de tourner ma langue dans ta bouche. J'espère que tu en feras de même. Croisons le fer pour que ce soit idem mais sans œdème au menton. Suis-je dans le ton mon charmant ? Ah mais je crois que tu n'es pas libre. C'est ça qui me vexe. Tu n'es pas célibataire et tu es le champion de l'ambiguïté. Comment ça tu prends ton pied avec toutes ces paroles en l'air dont je ne peux me défaire? Oui  je ne peux m'en défaire. Longue vie à ton fil cybernétique qui m'a toujours été très utile. Longue vie à toi, Éric,  mon indicible ici-bas. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires