Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA PULSATILE Pouls de récits fragmentés

a l'instant

Tout ceci n'est pas très important

Nature et Culture
Tout ceci n'est pas très important
Tout ceci n'est pas très important

Tout ceci n'est pas très important, qu'on se le dise. Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes. Il vaut mieux que l'on s'en foute et poursuivre son chemin coûte que coûte, quoiqu'il en coûte. Je ne goûte pas aux chemins sacrés, tout est à desacraliser. Il faut désactiver ces chemins de croix qui ne mènent qu'aux suspensions sans point qui achoppe à la croisée des plus malins. Je ne suis qu'une imbécile qui joue la carte du sensible. Mais je ne perds pas la carte, je perds juste les cartes du bon sens, celui qui frappe sur le coin de la table au carré. Je ne suis qu'une fieffee solitude sans...

Te laisser guider

Nature et Culture
Te laisser guider
Te laisser guider

Comment te laisser guider dans ce coin de Bretache, là où la Bretagne n'est pas. Enfin elle n'y est plus. Reste l'étang qui poissonne dangereusement pour ceux qui hameçonnent langoureusement les poissons argentés qui desargentent les passants. Tu n'es rien sans ce morceau de pain qui s'insinue dans les myosotis qui viendront en leur temps. Pour l'instant, profite des crocus et des pervenches qui font la culbute dans la culture du pauvre. Pauvre n'est rien. Et ce n'est rien si tout est passé à califourchon. Rien ne t'indispose plus que de califourchonner dans la place du pauvre. Mais pauvre n'est...

Et si....

Nature et Culture
Et si....
Et si....

Et si tu t'étais présenté ? Qu'est-ce que ça aurait fait ? Il aurait fallu que tu te présentes et je ne sais si tout cela m'enchante, si tout cela me chante. Je suis en perdition. Je suis perdue avec et sans toi. Je ne sais plus quoi penser ni donner des yeux de la tête. Tu es mes yeux de la tête et je voudrais te faire la fête. Je voudrais te faire un baiser, un mimi papillon qui sent bon. Car je crois que tu sens bon. Oui, tu sens bon, je le sais. J'aime bien que tu sentes le frais, le frais matin d'hiver où tout me semble à l'envers. Pas le vétiver non, juste le frais pain grillé du matin. Oui,...

L'irrepressible envie

Nature et Culture
L'irrepressible envie
L'irrepressible envie

L'irrepressible envie de ne pas bouger me vient d'elle. Ne pas bouger et contempler ce qui reste de planète, de toute petite planète qui donne envie que l'on s'agace pour elle. Elle, elle ne bouge pas. Elle est toujours là avec moi. Elle aime ça, être avec moi, à mes côtés, dans mes côtés, sur mes côtés. Elle est sur mes genoux et ne demande pas à bouger de ce trou moelleux qui fait que l'on est deux. On est deux et une seule. On est deux et on ne peut s'empêcher d'être une et indivisible. On se confond dans le même jargon. On se confond dans le même talion et on ne peut s'empêcher d'être deux...

Ta lascive

Nature et Culture
Ta lascive
Ta lascive

Si tu comptes mon mobile dans tes sujets de discussions, sache que mon mobile vibre pour toi. Pas comme le petit canard, ça non, mais comme le petit sacerdoce pour lequel tu bosses depuis tant d'années et pour lequel tu ne t'es jamais arrêté. Je t'aime Éric et je te dois bien des choses. Avant que je ne m'embrouille, sache que mes tulipes 🌷 sont acquises à ta cause et qu'elles t'attendent avec mes jacinthes. Dis un jour, on ira à Samarkande? On ira loin comme ça ? On ira où tu voudras comme tu voudras mais pas quand tu voudras. Tu es mon pouvoir de décision. Je suis celle qui prend la décision...

Je ne sais pas vers quoi il faut tendre

Nature et Culture
Je ne sais pas vers quoi il faut tendre
Je ne sais pas vers quoi il faut tendre

Je ne sais pas vers quoi il faut tendre, si ceci fait partie de la carte du tendre ou du "Il faudrait que". Je ne sais pas quoi en penser. Je ne sais si tu te fous de moi ou s'il faut attendre un meilleur bosquet pour se rencontrer. Il faudrait rayer tout ceci de la carte, de cette carte de l'a peu près, du il faudrait, du on ne sait pas quoi, mais tu ferais mieux de t'appesentir sur ta condition plutôt que de boire le vin que tu n'as pas mis au frais. C'est pour ça qu'il n'est pas bon. Tout vin est bon à mettre au frais. Pas besoin de le chambrer, c'est des conneries de la télé 📺. Il faudrait...

Et si on passait par là bas ?

Nature et Culture
Et si on passait par là bas ?
Et si on passait par là bas ?

Et si on passait par là bas, comme ça en dessous de chez moi ? Est-ce que ce serait plus rapide ? Pourrait-on faire machine arrière ? Une petite rétrogradation pour voir si le temps passe plus vite que les machines qui remontent un temps incertain. Où en es-tu dans ta cuisine ? Fais-tu de belles popotes en compotes que l'on met dans un pot entre potes ? Il n'y a plus rien à dracher, plus rien à remonter pour avoir du pain. Oui je t'aime en compote avec un morceau de pain qui vient du levain, enfin du levant, ce pain de mie japonais que tu embrasses comme si c'était une brioche. Alors que ce n'est...

Tu étais mon époux

Nature et Culture
Tu étais mon époux
Tu étais mon époux

Tu étais mon époux et j'étais ta femme. Enfin pas celle que tu crois, celle de Catherine, ton amour là, pas celle de tout en bas qui a droit à toutes tes faveurs et toutes tes langeurs. Non moi je suis celle du bord du précipice, sur laquelle on ne se précipite pas puisque c'est un gage entre toi et le reste du monde. Le reste de pain n'est pas pour demain. Il est juste pour moi et tu n'en auras pas. Toi tu auras du pain pour bandits de grand chemin. Des bandits salvateurs qui ne s'en prennent ni à la veuve ni à l'orphelin mais à l'orpheline, la princesse Palatine. Tu le diras à qui de droit, qu'il...

Tu crois que j'ai assez visé ?

Nature et Culture
Tu crois que j'ai assez visé ?
Tu crois que j'ai assez visé ?

Tu crois que j'ai assez visé ? Que j'ai assez visé pour ne pas avoir à t'impressionner. Car tu m'impressionnes tu sais. Tout m'impressionne chez toi je ne sais pas comment te le dire comme ça. Je t'ai visé et tu m'as cherchée. Tu as cherché à m'impressionner avec tes mots de mâle alpha, des mots avec lesquels tu ne t'embêtes pas. Tu cherches la petite bête pour montrer qu'il faut un dictionnaire pour t'imprimer. Mais je t'ai imprimé sans avoir besoin de tout ça. Tu ne m'impressionnes pas tant que ça. Tu es l'adulte et je suis l'enfant. Je suis l'adulte et tu es l'enfant. Avoue que tout ça n'a plus...

Je n'aime rien

Nature et Culture
Je n'aime rien
Je n'aime rien

Je n'aime rien, non je n'aime rien d'autre que moi-même et que mon métier d'écrivain pour gagner un morceau de pain. J'aime mon métier c'est celui qui me fait vivre et non survivre. Oui je suis de ce métier et non de cette profession que tout le monde abonde dans le même sens mais moi je me demande ce que je vais mettre dans mon métier à tisser aujourd'hui. Vais-je enfiler des perles ou tisser la laine des moutons tondus par le Covid ? Affaire à suivre sur d'autres canaux...

<< < 1 2 3 4 > >>